UMPS, un rassemblement d’affairistes

Publié le par lecteur

UMPS, un rassemblement d’affairistes

Pourquoi s’offusquer d’entendre Marine Le Pen constater la collusion des deux partis « dominants » ? Elle a raison ! Elle n’est pas la seule à montrer la convergence des intérêts de l’UMP et du PS. A gauche (la vraie), on fait le même constat. Rien, sur le fond, ne différencie leur politique, qui n’est autre qu’un « copier-coller » des « lois » européennes. Les élus ne sont pas là pour agiter leurs neurones et faire jaillir de nouvelles idées. Non ! UMP et PS sont là pour « affaires » …en tous genres !

Les affaires, parlons-en ! Elles ne cessent de défrayer la chronique, depuis le départ du grand Charles, à la fin des années 60. Avec, depuis une décennie, une accélération singulière, liée à l’avènement du modèle « Bismuth » Sarkozy, où tout est devenu permis, dès lors qu’on ne se fait pas prendre (une règle vieille comme le monde chez les mafieux). La justice n'ayant pas à mettre son nez dans ces affaires-là (épisode Sarkozy vs juges d'instruction).

On y trouve, pêle-mêle, des élus très « recommandables » des Hauts-de-Seine, comme les emblématiques Balkany, et du Var, comme Estrosi, et bien d’autres, tous s’affichant sans vergogne comme des « exemples » de probité républicaine… à la mode sarkozienne.

Sans oublier, évidemment, le timonier sur talonnettes lui-même, dont les casseroles judiciaires attendent leur heure pour carillonner allègrement dans les tribunaux concernés. Ils ne manquent que le signal de ces « bâtards de juges » (citation) pour que le vrai concert débute (espérons avant 2017).

Les gentils prévaricateurs

De Copé (le blanc comme neige, dans l’affaire Bygmalion) à Cahuzac (le ministre du budget qui ne ment jamais), en passant par Thévenoud (le député PS souffrant de phobie fiscale) et Carrez (UMP), la liste des gentils prévaricateurs, qui n’en ont pas l’air, s’allonge de jour en jour. Ce que confirme la découverte récente d'une soixantaine de parlementaires fiscalement indélicats (selon le Monde), dont déjà trois UMP épinglés pour évasion fiscale, par la HATVP(1) : les députés Brochant et Degauchy et le sénateur Sido. Tous ont en commun d’être membres de… l’UMPS !

Avec eux, ce n’est pas le PPPC, plus petit profit commun, mais bien le PGPC, le plus grandprofit commun. Ils sont là pour profiter du système qui les portent au pouvoir et s’en mettre plein les fouilles. L’intérêt du pays ? De la rigolade ! Le bien-être de leurs concitoyens ? Les promesses n’engagent que les imbéciles qui y croient !

Ils sont issus des mêmes rangs de l’ENA ou Sciences Po, ils fréquentent les mêmes clubs, ils défendent les intérêts des mêmes lobbys (en particulier les banquiers et autres financiers, devinez pourquoi !) ! Ils sont devenus plus atlantistes que les Etatsuniens eux-mêmes et obéissent au doigt et à l’œil aux injonctions guerrières de la CIA, sous couvert de l’ONU ou de l’OTAN, pour la forme. Ils ont le droit de massacrer des populations en toute impunité, ce qu’a fait Sarkozy en 2011, en Côte-d’Ivoire, puis en Libye. Ils ont le même ambassadeur pro-sioniste, en la personne de BHL, le Monsieur massacre de la Libye !

Merci les journaleux inféodés

Sans les médias inféodés, ces deux partis ne seraient pas parvenus à confisquer les pouvoirs, à tous les échelons de la vie publique. La collusion avec les vedettes surpayées de France 2 (Pujadas "laisse d’or" à 500 000 €/an) ou de TF1 (Chazal à 800 000 €/an), chargées de promouvoir l’UMPS, ne cesse de révulser les vrais journalistes (il reste une poignée de dinosaures, en voie d’extinction) !

Quant aux jeunes ambitieux, tronches de premier de la classe (comme disait Coluche), les générations montantes aux dents à rayer tous les parquets des salles de rédaction et des plateaux télé de toutes les chaînes, ils sont à ce point pénétrés de leur importance, qu’ils en perdent tout sens des réalités et déversent en boucle le fruit de leur insuffisance et de leur incompétence. Pas de quoi affiner l’esprit critique des téléspectateurs. Au contraire !

Mais après tout, leurs patrons, liés à l’UMPS pour la plupart, ne leur demandent pas de diffuser une information intelligente et en bon français (un luxe aujourd’hui), ils sont là pour vendre leur soupe insipide à des « imbéciles » censés l’apprécier.

« Tout de suite, la météo ! Surtout restez avec nous ! » Dès fois qu’un rebelle, devant sa lucarne, aurait la malencontreuse et fâcheuse idée de zapper ! Mais s’il zappe, il a tous les risques de retomber sur la même salade informative, affligeante de nullité, sur une chaîne concurrente. Sans parler de la pub "décérébrante", qui ponctue généreusement ce déferlement de médiocrité et d'indigence !

Bonnet blanc, blanc bonnet, une évidence

Oui, UMP et PS, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. La récente affaire Jouyet-Fillon en est un énième exemple. Ils sont entre eux. Ils lavent leur linge sale en famille !

Alors, pas de quoi s’offusquer si Marine Le Pen martèle cette évidence. Cette vérité dérange le microcosme politicien, car le bout de gras, entendez par-là le « juteux » pouvoir, ne se partage pas à l’UMPS !

(1) Haute Autorité pour la transparence de la vie publique

Verdi

Dimanche 16 novembre 2014

Commenter cet article