Primaire à droite : nouveau plongeon de Sarkozy

Publié le par Verdi

Dans un sondage, publié ce lundi, Juppé recueille 42 % d’opinions favorables contre 28% à Sarkozy. Le maire de Bordeaux semble irrémédiablement creuser l’écart. Sa récente prestation télévisée dans l’Emission Politique, sur France 2, a manifestement été bien perçue, tandis que les déboires de Sarkozy tirent irrésistiblement sa cote vers le bas.

D’après le sondage Kantar Sofres-OnePoint,pour Le Figaro, RTL et LCI(1), sur 586 personnes sondées, certaines de voter, Alain Juppé décrocherait 42 % des voix au premier tour, loin devant Sarkozy, qui plafonnerait à 28 %. De quoi inquiéter sérieusement le camp sarkozyste, à un peu moins de 6 semaines du scrutin.

Au second tour, toujours selon ce même sondage, Juppé l’emporterait haut la main avec 62% des voix, contre seulement 38% à Sarkozy. L’écart est passé de 18 à 24 points, de septembre à octobre.

Juppé l’emporte quel que soit le niveau de participation des Français

Selon qu’ils seront nombreux ou pas à participer, le résultat prendra une tournure favorable, voire très favorable pour Juppé. Mais dans tous les cas de figure, l’ancien Premier ministre, semble désormais en mesure de l’emporter face à Sarkozy, empêtré dans les affaires judiciaires (Bygmalion, les Ecoutes, etc.) et attaqué par certains de ses anciens amis (Buisson, Lavrilleux, Attal, etc.).

Dans l’hypothèse d’une forte participation, avec 3,2 millions d’électeurs, Juppé conforte sa position par rapport à la dernière enquête en gagnant 3 points. Dans le cas d’une participation plus faible, plus favorable à Sarkozy, avec 1,8 million d’électeurs, sa marge est moins importante, mais néanmoins suffisante pour l’emporter.

Juppé aura les voix de NKM, Le Maire et Fillon

Selon un autre sondage, celui rendu public, ce dimanche, par Odoxa Dentsu-Consulting (2), avant son meeting au Zénith, Sarkozy est également à nouveau largement distancé avec 31% d’opinions favorables contre 39% à Alain Juppé. Ce dernier sondage ayant été réalisé auprès d’électeurs se disant certains d’aller voter.

Toujours d’après ce sondage, l’écart, entre les deux favoris, n’était que de 5 points, il y a deux semaines. Au second tour, Alain Juppé bénéficierait majoritairement des reports de voix des électeurs de N. Kosciusko-Morizet, de Bruno Le Maire et de François Fillon.

 

(1) Réalisé du 30 septembre au 7 octobre auprès de 8.023 personnes. Méthode des quotas. 

(2) Vagues d’enquêtes d’intentions de vote du 1er septembre au 6 octobre auprès de 6089 personnes.

 

Verdi

Lundi 10 octobre 20116

Commenter cet article